les splendeurs de l’art arabo-andalou

Philippe Merlo-Morat
Professeur des Universités à l’université de Lyon-Lumière II , Agrégé d’espagnol spécialiste contemporaine, des arts et histoire de l’art (peinture) et des rapports textes-images.
 
 
29 Mars 2018

Le problème du Califat

Makram ABBES

Professeur à l’Ecole Normale Supérieure de Lyon
Makram Abbès mène des recherches sur la philosophie morale et politique en Islam au laboratoire triangle UMR 5206

 
15 Décembre 2017

LE SOUFI « FILS DE L’INSTANT »

Eric GEOFFROY

Islamologue arabisant à l’Université de Strasbourg, Eric Geoffroy enseigne également dans d’autres institutions (telles que l’Université catholique de Louvain).
Spécialiste du soufisme, il travaille aussi sur les enjeux de la spiritualité dans le monde contemporain. Plusieurs de ses ouvrages sont traduits en différentes langues.
Il est le président de la fondation internationale « Conscience soufie ».

 

« Quel dialogue pour l’islam de France ? Articuler le pluralisme religieux : les ressorts du dialogue »

« Confrontations religieuses et apaisement philosophique »
Jacques Michel, Professeur émérite de l’Institut d’Etudes Politiques de Lyon
« RAJA TIKVA, une Association improbable ? »
Albert ZAJTMANN, Membre de Raja Tikva, Association d’amitié arabo-juive, Citoyenneté en Auvergne Rhône Alpes
« Le dialogue islamo-chrétien, actualités et enjeux en France »
Michel YOUNES, Professeur de Théologie à l’Université catholique de Lyon (Ucly)
« L’expérience rassemble et les concepts divisent»
Lama RANGDRÖL, Coordinateur général de la transmission Shangpa Rimay International
 
30 mars 2017

Une formation à la laicité

En collaboration avec l’université Lyon 3 et l’Université Catholique de Lyon, l’IFCM organise une formation sanctionnée par un certificat « connaissance de la laïcité » depuis 5 ans.
Cette formation destinée aux cadres religieux et aux cadres associatifs désireux d’acquérir pour les uns les connaissances nécessaires pour mieux exercer leur mission auprès des fidèles de leur mosquée, et pour les autres de mieux prendre en charge les responsabilités qui sont les leurs dans le cadre de la gestion de leur association.